Get Adobe Flash player

Accueil

C

 


  1. Pistachier lentisque
  2. Anthemis maritimes
  3. Criste marine
  4. Hélicryse
  5. Echinophore épineuse

 

 

L’ aromathérapie existe depuis la nuit des temps. Nombreux sont les peuples depuis la plus haute antiquité qui ont été fascinés par les vertus thérapeutiques des plantes. Un aromathérapeute sur Avignon et Orange vous propose de découvrir cette science aussi bien préventive que curative. Prenez rendez-vous au 06 38 01 82 04. Cabinet 237 avenue Foch impasse des anémones 84100 Orange

 

L’Égypte et  l’aromathérapie

 

D’abord, on attribue la découverte de l’ aromathérapie aux anciens égyptiens qui utilisaient des pseudos huiles essentielles pour la médecine la cosmologie et l’embaumement de leurs morts. Le plus remarquable est que l’on retrouve en parfaite conservation les essences de plantes utilisées sur les bandelettes des momies. La connaissance des propriétés conservatrices des plantes fut donc utilisée par les embaumeurs. Malgré tout l’ensemble des archéologues s’accorde à dire que les égyptiens n’utilisaient pas à proprement dit des huiles essentielles mais plutôt des baumes et onguents constitués d’infusion de plantes et de résines.

 

Toutefois, le docteur Jean Valnet évoque une utilisation primitive par les égyptiens de la distillation afin d’extraire les huiles essentielles des plantes. Ainsi dans de grandes jarres d’argiles remplies de plantes, on recouvrait d’eau et l’on faisait chauffer. L’orifice de la jarre était recouvert avec des fibres de laine ce qui permettait de récupérer les vapeurs. Une fois le processus réalisé, on tordait les fibres de laine pour en récupérer l’huile.

 

La Grèce et l’aromathérapie

 

Les grecs quant à eux aromatisent leurs vins. Probablement que le vin de rose avait le pouvoir d’annuler les effets toxiques de l’alcool. En effet, l’huile de rose possède un pouvoir curatif sur le foie.

 

Le monde arabe et l’aromathérapie

 

Les procédés de distillation à proprement parlé sont généralement attribués aux Arabes au cours du XIème siècle de notre ère. Avicenne, illustre médecin mathématicien arabe inventa une méthode de distillation fondée sur un alambic (toujours utilisé 9 siècles après) afin d’extraire les essences volatiles des plantes aromatiques. Lors des croisades en terre sainte, les chevaliers ramenèrent cette méthode mais aussi un grand nombre de parfums exotiques.

 

Le monde de l’aromathérapie depuis le XVIIème siècle

 

De nombreux traités de botanique du moyen âge font mention des huiles essentielles et de l’eau de lavande. Depuis le XVIIème siècle, on constate un véritable déclin de la médecine des plantes au profit des médicaments chimiques. Notamment on utilisa du mercure qui s’avéra très dangereux par la suite. Hors, la préoccupation principale des chimistes du XIXème siècle fut d’extraire le principe actif et d’éliminer l’ensemble des prétendues impuretés ce qui fut une grave erreur car c est la synergie de l ensemble des molécules de la plantes qui fournit les propriétés curatives de la plantes mais aussi qui limite les effets secondaires.

 

Qui est le fondateur de l’aromathérapie moderne?

 

Le fondateur de l’aromathérapie moderne fut sans aucun doute le chimiste français René Gattefossé. Au début, ses recherches se cantonnaient aux propriétés cosmétiques des huiles essentielles. En plus, ceci évolua suite à une explosion dans son laboratoire qui lui brûla la main. En effet par réflexe, il a plongé sa main dans de l’huile essentielle de lavande la guérison fut miraculeuse rapide ne laissant aucune cicatrice.

 

Paolo Rovesti, professeur italien, s’intéressa aux propriétés relaxantes et anxiolytiques des huiles essentielles par inhalation. Il put ainsi traiter certaines formes de dépression.

 

Enfin, le docteur Jean Valnet, chirurgien militaire, utilisait les huiles essentielles pour soigner les blessures et les brûlures de guerre durant la seconde guerre mondiale. En raison de cette utilisation, Il contribua au développement et a la reconnaissance de l’aromathérapie.

 

Cependant, nous devons l’aromathérapie holistique à une biochimiste autrichienne Marguerite Maury. Celle-ci développa un concept fondé sur le massage aux huiles essentielles le long des trajets des centres nerveux de la colonne vertébrale ainsi que sur le visage.

 

En conclusion, aujourd’hui, l’aromathérapie s’appuie sur les propriétés antiseptiques, bactéricides, antifongiques, anti rhumatismales, antidiabétiques, immunostimulantes, stomatiques, diurétiques et expectorantes. L’ensemble de ces propriétés permettent de soulager les différents maux de l’existence. En plus, ces huiles stimulent et de dynamisent l’ensemble des émonctoires. Ces organes sont  responsables de l’élimination des toxines aussi bien cristalloïdes que des colles.

 

référencement gratuit